PHIZONE snc

Plate-forme d'aide aux sportifs et entreprises

 

 

 

 

- Accueil

 

 

- News

 

 

- Photos

 

 

- Resultats

- Articles de presse

- Interviews

 

 

 

- Rendez-vous

- Conseils d'entraînement

 

 

- Contacts

- Liens

 

 

 

Articles et Interviews 2009-2010

 

_______________________________________________________

Interview de Benoît Fremalle

En ce début juillet, PHIZONE est parti à la rencontre de Benoît Fremalle, un jeune et courageux athlète de 20 ans :

PHIZONE : Bonjour, Benoît, comment-allez vous ?

Benoît Fremalle : Je vais bien. Je vais reprendre les entraînements tout doucement.

 

P : Expliquez-nous ce qui vous a écarté de la compétition…

B.F. : J’ai eu un cancer des ganglions. Je suis en rémission depuis juin. Le plus dur est passé mais il me reste encore deux chimios à subir. C’est beaucoup plus supportable de ce que j’ai connu par le passé.

 

P : Le sport vous a-t-il manqué ?

B.F. : Et comment ! Je deviens fou sans sport (sic). Pour moi c’est une nécessité !

 

P : Par quoi allez-vous commencer ?

B.F. : Je vais d’abord reprendre en vélo. Je pourrais également faire un peu de natation, mais cela dépendra de mes globules blancs. Ceci dit, je ne vais rien précipité. Pratiquer à nouveau est déjà exceptionnel. Je compte sur PHIZONE pour me conseiller et surtout me freiner si besoin est.

 

P : Quels sont vos objectifs pour l’avenir ?

B.F. : A court terme, remonter sur le vélo. J’ai eu le feu vert des médecins et j’ai hâte de pédaler à nouveau.

A moyen terme, j’aimerais prendre le départ de quelques courses en vue de vraiment renouer avec la compétition en 2012.

 

P : Et votre rêve ultime quel est-il ?

B.F. : Pour beaucoup de triathlète, le rêve est de participer à l’Ironman d’Hawaï. Moi, je veux tout simplement le gagner !

 

P : Votre maladie vous a-t-elle changé ?

B.F. : Un peu, c’est vrai. Je vois certains aspects de la vie différemment, mais sur le fond, je suis toujours resté le même. Je suis toujours aussi impétueux qu’avant ! (rires).

 

Nous souhaitons en tout cas tout le bonheur du monde à ce petit liégeois. Puissent ses rêves se réaliser. Ce « gamin » donne en tout cas une belle leçon de vie et doit servir d’exemple pour les adolescents atteints de maladies graves.

_______________________________________________________

Interview de Xavier Diepart

Après Axel Zeebroek, PHIZONE a rencontré Xavier Diepart, véritable étendard du triathlon belge et de PHIZONE.

PHIZONE : Bonjour Xavier. Tout d’abord félicitations puisque vous venez d’obtenir votre statut professionnel. Expliquez-nous en quoi cela consiste.

Xavier Diepart : En fait, c’est mon club de Nanterre qui m’a poussé à faire la démarche pour me pousser vers le haut. Motivé par mes résultats de l’an dernier (39e à l’Ironman d’Hawaï) j’ai décidé de me lancer dans l’aventure. Dès lors, j’ai demandé mon label d’élite professionnel et je l’ai obtenu.

 

P : Qu’est-ce-que ça change d’être pro ?

X.D. : Par rapport à l’entraînement, ça ne change rien. Je travaille autant qu’avant. C’est surtout en compétition que cela change.

Le niveau augmente évidemment, mais le fait d’être pro peut donner quelques avantages lors de certaines épreuves. Ceci dit, les critères de qualification pour Hawaï sont plus difficiles. Il y a évidemment le facteur de classement lors de grands triathlons (Nice notamment) mais aussi, depuis cette année, un facteur de temps réalisé. En effet, même en finissant troisième et normalement qualifié, on ne peut pas réaliser un chrono supérieur à 5% par rapport à celui du vainqueur de la course. Bref, cela devient compliqué.

 

P : Quels sont vos objectifs cette saison ?

X.D. : Le triathlon de Nice (27 juin) est le véritable point d’orgue de mon année 2010. Avant, je disputerai le semi-marathon de Visé ainsi qu’un ¼ et un ½ triathlon pour me tester en grandeur nature.

En fait, je vais essayer de ne pas être ridicule en professionnel. Je n’ai aucune référence dans cette catégorie et je ferai donc le point après Nice.

 

P : On le voit, vos ambitions sont claires. Mais comment se passe votre préparation ?

X.D : Elle se passe bien. Je n’ai rencontré aucun problème. Grâce aux conseils de PHIZONE, je travaille dans  la continuité. Le seul hic est la natation où je ne trouve pas de coéquipier capable de me tirer vers le haut.

 

Il reste maintenant au Liégeois à confirmer ses belles prédispositions de l’an dernier. C’est en tout cas tout le mal qu’on lui souhaite.

 

 

Interview d'Axel Zeebroek

Pour sa première interview, PHIZONE a choisi Axel Zeebroek, certainement le triathlète professionnel francophone le plus connu actuellement. Il faut dire qu'avec son palmarès, l'athlète de 31 ans, bénéficie d'une belle carte de visite.

 

PHIZONE : Axel, pouvez-nous dire qu'elle votre journée type d'entraînement ?

 

Axel Zeebroek : Elle commence par une séance de course à pied, à jeun, durant 1h-1h20 (14-20km). Ensuite, j'enchaîne avec de la natation durant deux heures, pendant lesquelles je parcours environ 5km.

Après une petite sieste, je monte sur mon vélo et je sillonne les routes pendant deux à quatre heures. Cela dépend du climat et de l'état d'avancement de ma préparation. En gros, je roule une distance allant de 60 à 150km.

 

P : Et durant l'hiver, que faites-vous ?

A.Z : J'axe surtout mes exercices sur la natation et sur la course à pied. Concrètement, je nage entre 20 et 25km par semaine. J'ai besoin de cela pour me sentir bien.

Je cours sept à neuf fois par semaine, mais je vais également à la salle de musculation deux fois par semaine. Quant au vélo, j'en pratique deux fois par semaine, dont une fois du home-trainer.

Cette année, en concertation avec mon entraîneur et mon préparateur physique, je vais faire ce qu'on appelle des « séances de rappel ». Il s'agit de séances de musculation tout au long de la saison. Etant donné que je me consacrerai entièrement aux longues distances l'an prochain, l'espace temps entre les compétitions sera plus important et cela devrait me permettre d'essayer cela. Nous verrons ce que cela donne.

 

P : Justement, 2010 parlons-en. Quels seront vos grands objectifs ?

A.Z : En fait, je viserai essentiellement une participation à l'Ironman d'Hawaï. Pour cela, il faudra que je termine dans le top3 de l'Ironman de Nice, en juin prochain.

Entre-temps, je m'alignerai sur des « semis », en guise de préparation, mais mon calendrier n'est pas encore définitif.

 

P : Quels conseils donneriez-vous à des jeunes voulant faire du triathlon ?

A.Z : Je leur dirais de débuter par les « Ironkids », pour les 10-12 ans. Ensuite, je leur conseillerais d'axer principalement les entraînements sur la natation et ce, pour plusieurs raisons. D'abord, parce qu'il n'y a aucun risque de blessure, mais aussi car c'est la discipline la plus complexe techniquement. Elle permet d'acquérir souplesse et endurance, mais peut paraître rébarbative. Pour commencer, j'opterai par quatre séances hebdomadaires. Le reste de la semaine étant consacré à des balades pédestres et cyclistes avec les parents.

 

P : Et vous, quelle est votre discipline favorite ?

A.Z : Au départ, j'étais fou de natation. Mais avec l'âge, je choisirais le vélo car c'est la branche dans laquelle je me sens le plus fort actuellement. Je me suis découvert de bonnes capacités et cela me permet de prendre l'ascendant sur mes advesaires. C'est grisant, cela me pousse à encore plus travailler d'arrache-pied.

 

Merci Axel, bonne chance pour la saison 2010 !

 

 

 

 
     

 

ARTICLE ET RECTIFICATIF SUR PHIZONE

En janvier 2010, Karl Zimmerman, le rédacteur de la Nouvelle Gazette de Charleroi, consacrait un article à PHIZONE. Ceci dit, une erreur s'est glissée suite à une incompréhension entre le journaliste et Rudy Fauville.

En effet, au niveau des résultats de notre préparateur, il est bon de rectifier les points suivants :

- Son meilleur résultat en Ironman a été effectué à Zurich en 11h13min (2005)

- Son meilleur chrono en longue distance (4km natation;&éà km vélo;30 KM course à pied )est quant à lui de 8h19min à Nice (2004)

Voilà des précisions qu'il nous fallait apporter pour un soucis d'éthique.

Merci à Monsieur Zimmerman pour son article.

 

NB : Pour voir l'article en grand, cliquez dessus et ensuite appuyez sur les touches ctrl et + simultanément pour agrandir.)

 

 

 

 

 

 

mail/ courriel:  info.phizone@hotmail.com

 

Directeur sportif :

Rudy FAUVILLE

 

Adresse :

2, Place Louis de Brouckère

6200 CHATELINEAU

BELGIUM

 

Tel/Phone/Fax :

0032 (0)71 39 36 38

 

Gsm/Mobile :

0032 (0)475 57 53 85 

 

BLOG de PHIZONE

YourCompany.Com © 2003 • Privacy Policy • Terms Of Use